AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Toi, toi, mon toi...

Aller en bas 
AuteurMessage
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 28
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Toi, toi, mon toi...   Mer 6 Juin 2007 - 23:27

Ziiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip


Dernière édition par le Mar 4 Déc 2007 - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
Siel
Ancétre à l'encre de Chine
avatar

Nombre de messages : 10525
Age : 40
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Toi, toi, mon toi...   Jeu 7 Juin 2007 - 23:10

Voila le fil officiel sur lequel vous mettrez vos textes uniquement.

J'ai remis celui de Smoke pour que ce soit clair ! Smile
Pour les commentaires, il y aura l'autre fil !

Siel geek +1

_________________
"Y'a des jours où il faut pas m'chercher, et y'a des jours tous les jours"

UniverSiel, le blog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 28
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Toi, toi, mon toi...   Lun 3 Déc 2007 - 4:47

Bon vais tenter un exemple plus probant Laughing


Dans l'appartement de Thomas, c'était le règne de la sobriété, le luxe du pauvre, la beauté facile. Aux murs gris ne pendait qu'un seul tableau, abstrait bien sûr, du le figuratif aurait fait courir le risque de donner une vie au lieu. Et comme Thomas le savait, s'il y avait eu une vie dans sa chambre sous le toit il n'aurait jamais eu envie de mourir. Un sac sur son dos contenait diverses babioles ramassées dans les rues, parfois elles étaient utiles, mais la plupart du temps...

Las de sa journée gaspillée à livrer des pizzas il se laissa choir sur le lit sans tenir compte du maigre nuage de poussière qui fuya son contact. Il jeta un regard désintéressé par la fenêtre, maigre carreau sale, pour voir le gris, sempiternel papier peint du ciel. Il pleut tous les jours, hier il pleut, demain il pleut.

Il se posa devant un bureau, une planche installée sur deux bidons dans un équilibre que l'amoncellement journalier de broutilles rendait instable, et en se faisant une place ramassa un cahier à terre. Il ouvrit la première page, blanche depuis trop longtemps.

****


S'il y avait eu du poison dans l'air, au moins la vie aurait été moins longue, moins dure, et peut-être plus juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toi, toi, mon toi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi, toi, mon toi...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Songes du Crépuscule :: L'Univers des Songes :: La Récréation des Songes : Jeux d'écrivains-
Sauter vers: