AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 p'tis poèmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: p'tis poèmes   Ven 20 Juin 2008 - 21:59

un p'tit haiku :


Ah ! Si l'on pouvait cesser de travailler,
Et de ses yeux tournés, regarder voltiger
Dans le ciel étoilé, les nuages ombragés ....



Un autre :

Lui, sa peau brune, au sourire éclatant,
Moi, le teint pâle, au sourire hésitant,
Une belle amitié nous lia un instant,
Mais hélas ! éphémère ; je la brisai pourtant,
Pour des raisons qui resteront longtemps
Obscures et inconnues. Tristement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Jeu 28 Aoû 2008 - 16:44

pendant les vacances, j'ai gribouillé quelques petites choses :

Rires incertains, éphémères
Vif et joyeux éclats des semblables pupilles
Haine farouche, fraternelle
Amour incertain, infini
Clins d'oeils moqueurs, supérieurs
Tapes agacées, orgueils froissés
Amis par la nature
Voilà, ... c'est ca ; la famille.

_

Dans la nuit silencieuse, au loin les étoiles brillent
Comme une mer houleuse où un vieux phare scintille
Et dans l'ombre mussées, les cigalles grésillent.

_

Les nuages lugubres dans le ciel sillonent
Le chemin tortueux que leur souffle le vent,
Et la sévère pluie, et la foudre qui tonne
Font régner sur la terre un fracas accablant.

Et nous roulons, pugnaces, sur des routes inondées
SOupirants, silencieux, voyant le temps filer
Mais toujours désireux d'arriver au bon port
Où sur de vieux clochers nous admirerons l'aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Dim 14 Sep 2008 - 23:08

Cher Monsieur, respecter ces Machiavel nouveaux,
Tristes serpents aux ruses et fourberies subtiles,
Au sourire élimé et au mépris facile,
Est sinon impossible, aussi ingrat que sot.

Pour s'élever plus haut, ces hommes politiques
Savent courber l'échine, ou élever la voix
Réciter des discours ou proposer des lois
En oubliant souvent quelques questions d'éthique.

Mais il arrive parfois qu'ils se serrent la main
Sans animosité, pour leurs chers bulletins,
Croyant que leur entente satisfera les foules.

Ils siègent au Parlement, comme de fiers magistrats
Et pourtant il arrive, qu'avec un grand fracas
Ces cinquantenaires se battent, en paroles, et en actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Lun 10 Nov 2008 - 15:28

Chapeau melon au rebord ourlé


Surplombe joues rasées et moustache plissée.


Costume gris, chemise immaculée


Sous cravate et trench-coat bien coupé.


Parapluie noir, gants de cuir sombre manufacturés


Protègent peau soignée et chaussures cirées.


Sourire fin et toujours mesuré,


Voix grave et claire, posée,


Gestes gracieux, manières galantes et gourmées


Sans oublier ; intelligence et esprit cultivé :


Tout
cela fera de vous un gentleman parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mar 11 Nov 2008 - 13:21

Quand partira t'elle ?
Cette douleur dans l'oreille
Que j'ai crue bagatelle
Mais maintenant, mesquine ! ... à nulle autre pareille.

Mes tympans se déchirent,
Je ne peux plus rien faire
Sinon entre mes draps mes larmes retenir,
Attendre que le temps règle cette triste affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Dim 7 Déc 2008 - 18:26

Ah ! Ces regrets qui m'assaillent ! Ces larmes intarissables !

... Et quelle superbe image ! Quel rêve envoutant !
De cette mélopée à l'écho onirique...

Quel fourbe fléau que l'imagination !
Elle nous fait miroiter des rêves et images
des horizons lointains, des univers nouveaux
Immenses et prodigieux, aux parfums exotiques
aux lumières irréelles, aux couleurs fantastiques...

Mais quelle désillusion ! Quand la réalité
me ravit une à une mes incertaines plumes.
Quelle infâme amertume !
Au retour du voyage, à l'envol des songes,
au départ du wagon qui partira sans moi,
voyageur clandestin qu'on jette sur le quai,
sur le bitume rugueux, dans la boue qui m'entrave,
a jamais condamnée à l'errance éternelle
dans cet entre-deux-mondes dont les portes se ferment
où seul quelque hublot me permet de rêver...
De ce que je n'aurai ... jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Dim 4 Jan 2009 - 19:30

Arnaud, quand tu es là, c'est toujours la fête
Quand tu es là, jamais on ne s'embête
Et quand tu ris, tes yeux couleur noisette
Et sur tes joues ces charmantes fossettes,
Illuminent nos coeurs et nos vies imaprfaites.

Tu es une lumière pour tous ceux qui t'entourent
Tu es notre chemin vers la joie, sans détour
Autour de toi tu sèmes unité et amour
Et tes blagues débiles et ton sens de l'humour
Réchauffent nos vies dont tu es le plus beau des atours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Dim 25 Jan 2009 - 14:31

Souvent on la dit encore pire que le gris.
Déprimante. On la craint, on la blâme,
On s'en plaint, on en râle...
Et pourtant moi je l'aime - et j'en ris -

Ce flot discontinu de perlettes argentées
Qui coule, qui glisse, qui claque
Sur les vitres et les pavés,
Se jouant des hommes dans les flaques.

Moi, je l'aime cette pluie chimérique
Aux couleurs de la vie
Aux senteurs de la nuit...
Cette voie fantastique

Qui m'emporte - bien au-delà du rêve -
Mais plutôt vers l'Ailleurs, lointaine liberté,
Qui s'en va, qui s'en vient ou doux gré
Des vents, douces brises au parfum de la grève...

Insaisissable pluie, qui apporte au Soleil
Ses couleurs les plus belles ;
Couleurs de l'arc en ciel
...Couleurs de l'irréel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mer 4 Fév 2009 - 18:41

°°je l'ai enfin repris! °°

Quel fourbe fléau que l'imagination !
Elle nous fait miroiter des rêves et passions
des horizons lointains, des univers nouveaux
Immenses et prodigieux, aux parfums exotiques
aux lumières irréelles, aux couleurs fantastiques...

Mais quelle désillusion ! Quand la réalité
me ravit une à une mes incertaines plumes.
Quelle infâme amertume !
Au retour du voyage, à la fin de l'émoi
au départ du wagon qui partira sans moi,
voyageur clandestin qu'on jette d'une voix grave
sur le bitume rugueux, dans la boue qui m'entrave,
a jamais condamnée à l'errance éternelle
dans cet entre-deux-mondes aux portes irréelles
où seul quelque hublot me permet de rêver...
De ce que je n'aurai ... jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mer 11 Fév 2009 - 23:15

Ode à la cafèt

Une douce chaleur, envoutante, dévorante,
des fragrances épices aux effluves enivrantes
me font tourner la tête, gargouiller l'estomac,
lorsque dans la cafèt, je fais un premier pas.

Hésitante, impatiente, lentement je m'avance
vers le four ronronnant, qui gémit en cadence
pour attirer à lui des mets si savoureux
qu'on ne peut résister à leurs vendeurs véreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mer 11 Fév 2009 - 23:21

Coup d'blues

Tristesse des dimanches soir, aux couleurs de malchance,
tristesse récurente
intarissable et malfaisante.
Triste mélancolie des jours de vacances,
triste nostalgie des temps heureux, temps révolus,
des temps anciens et périmés,
des temps passés.
Tristesse du jour qui vient sans même l'avoir vécu,
tristesse indélébile
et triste nostalgie du temps qui passe
trop vite, trop lentement, temps qui s'efface.
Triste mélancolie d'un bonheur qui s'effile,
tristes regrets qui consument une vie,
tas de cendres fumantes, de tristesses remplie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Lun 9 Mar 2009 - 17:53

Nostalgie automnale

Et l'automne mesquin de ses griffes acérées
Vient ravir à l'été le Soleil et la lyre
De ces tristes poètes que la lumière inspire.
Et l'ennui et la pluie, et ce gris exécré

Inondent nos ruelles d'une tristesse infinie.
Et les passants alors, sous leurs noirs parapluies,
Sur la pavé souris, trop rapidement s'effacent,
Comme leurs sombres silhouettes, dans la brume, fugaces.

Perséphone éplorée, autrefois prolifique
S'en va vers les Enfers, et la Terre magnifique
Abandonne peu à peu ses atours verdoyants
Pour ce parer de ceux du deuil gris, larmoyants.

Et moi, désœuvrée, je regarder filer
Un temps trop éphémère dans la rue endeuillée
En regrettant une saison qui fut douce et féconde
En poèmes, en vers, et en joyeuses rondes,

Alors je jette sur un mur dénudé
Un regard nostalgique... vers une photo d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Lun 9 Mar 2009 - 18:06

Je me balançais, sur un petit hamac
Aux couleurs du zéphyr, et aux senteurs du ciel,
Quand surgit tout à coup, du tronc d'un cocotier
En miaulant tendrement, un chat effarouché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mar 10 Mar 2009 - 18:21

Rêve

J'aimerais m'en aller vers des cieux enneigés,
Loin des ennuis des hommes et des peines de la vie.
... Un jour je m'en irai dans une montagne amie
Qui se dresse fièrement dans une brume irisée.

... Un jour je me glisserai dans la neige et les vents
Et une brume onirique aux effluves argentées,
Me prenant dans ses bras, vers des landes éthérées,
Bravant avec courage les rocs et les temps,

M'emportera au loin, dans le royaume des songes
Où ne sont invités que les amis des rêves,
Et d'où sont expulsés les ennuis. Une trêve

Est offerte aux poètes qui souffrent dans les villes
Qui souffrent d'une morne et fastidieuse vie,
Pleine de mélancolie, de dégouts inutiles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Dim 26 Avr 2009 - 21:51

Voici le poème que je voulais poster pour le concours, mais trop tard...
(et puis peut etre aurait il été un peu hors sujet )

Le temps qui passe et qui s'en va


Capturer une image
Pour saisir la beauté du temps,
Griffonner une phrase
Pour décrire le début du printemps,
Sourire à l'herbe, tout doucement,
Voler les fleurs des cerisiers,
Cueillir un pétale dans le vent,
Et gouter à la sérénité...
M'envoler dans le souffle d'Eole,
Regarder, une saison, les ombres s'étirer,
Ouvrir grand mes corolles,
Et partir en courant,
Contempler le soleil couchant
Sur un muret de pierre
Rabougri par les ans,
Recouvert de lichen et de lierre,
D'un tissu verdoyant...
Faire grincer une grille
Rouillée par les années,
Dans un lit de fougères, je file,
Sur un trop vieux sentier.
Sur la pente enlacée
Les orties se prélassent,
Dans la fosse enfouie, recouverte de tulle,
Les ronciers s'entassent.
Je me griffe et recule,
J'avance mais je m'éloigne ;
De ma vieille cabane
Et du grand pré des ânes,
Seules des fougères témoignent,
Et la mousse des branches
Fait ployer le bois mort, qui flanche...
Jamais je ne pourrais me glisser comme avant
Dans mon palais d'enfant,
Les ronces m'ont chassée,
Et j'en m'en vais, tête baissée et yeux tournés,
Vers la maison de pierre
D'ou la nature est repoussée
- Enfuie vers le passé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Ven 1 Mai 2009 - 15:03

Soleil

Et dans ses yeux d'alors
Brillait une lumière d'or,
Un éclat de soleil,
Un bout d'étoile vermeille,
Une légère lueur blonde
Au sourire éclatant,
Un brasier hésitant,
Rayon de lune féconde,
Echo d'un rire, bonheur,
Un soleil intérieur
Aux clartés amoureuses,
Etincelle aguicheuse,
Voie du soleil,
Chemin du septième ciel,
Un labyrinthe tant de fois arpenté,
Labyrinthe maudit ! ... La porte en est cachée !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ephémère
Conteur
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 24
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: p'tis poèmes   Mar 5 Mai 2009 - 22:07

poème écrit à quatre mains



Une fleur dans le ciel embaume le printemps
Et l'oiseau dans le pré chantonne joyeusement,
Le doux coquelicot danse au soleil brillant
Et le lierre amoureux sifflote dans le vent.

Une brise légère parfume l'air du temps
Alors avec l'oiseau je prend la clé des champs,
Au loin les nuages dorés défilent doucement
Alors je file avec le coquelicot charmant.

La tête en arrière, cheveux virevoltant,
Je tombe dans l'Azur, prend le lierre hésitant
Et m'accrochant aux brindilles de la brise en battant

Des pieds. L'air et le temps s'en vont en s'amusant,
En proie à l'allégresse, mon cœur éclate en rires
Mais c'est l'aube déjà, mon beau coquelicot, je vais devoir partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: p'tis poèmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
p'tis poèmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Songes du Crépuscule :: Le Portail des Récits :: Poèmes-
Sauter vers: