AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 SmokeleDragon, tous les poèmes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Dim 5 Mar 2006 - 2:28

En fait, une section Poèmes serait utile je pense. Wink

Il neige, c'est horrible !

Non pas que je déteste la neige, au contraire, je lui vouerais même une sainte adoration.

Mais, n'avez-vous jamais ressenti un trouble intérieur ( autre que celui réglé par les yaourts au bifidus actif...), alors que dehors, le ciel se manifeste de manière peu habituelle ?

Je suis sûr que oui, si j'ai tort, et bien tant pis pour moi ^^.

D'où ce poème, Neige.

Neige,

Toi qui tombes

Et qui t’écrases

Dont le ciel nous plombe.

Au sol, tes flocons sont des larmes en stase.



Neige,

Douce griffure transparente

Tu caresses milles visages

Sur lesquels tu ouvres des plaies béantes.

Dans les rêves, tu enterres de lointains rivages.



Neige,

Pluie de froid léger

Qui glace même nos haleines,

Qui donne à tout l’air gelé.

Tu gèles ce poème.



Neige,

Bise douce

Se levant contre les murs,

Tu deviens l’ouragan qui se courrouce.

Tu réouvres en moi, d’anciennes blessures.



Neige,

Blanche de légèreté

Tu fais noircir le ciel.

Tu étais grâce et volupté

Tu es devenu tempête de grêle.


lien vers la discussion : http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169


Dernière édition par le Mer 15 Mar 2006 - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Mer 15 Mar 2006 - 18:55

en fait ça sera beaucoup plus pratique d'enchaîner ici tous mes poèmes... un autre pour répondre à la question de Siel au sujet de l'inspiration.

Les autres muses.

Quel bon encens est-ce là !
Tantôt légère vapeur, puis soudain nuage vaporeux
Quel bon encens avons-nous là !
Hier, poudre grotesque, aujourd'hui clé du jeu,
De celui qui mourra le plus fort.

Quel bon opium que celui-ci,
Simple plante, simple culture, simple chose,
Quel bon opium avons-nous ici !
Pour nous aider à la métamorphose,
Devenir celui qui sera le plus mort.

Et quelle liqueur, quel alcool,
Plante morte en putréfaction.
Goûtez-moi ceci que je rigole,
Buvez et ne faites pas attention,
Vous n'êtes pas le moins mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Ven 26 Mai 2006 - 16:49

Mettez les phrases après le titre, et nous comprendrons tout ^^

Dès que tu pars…



Le chien meurt à côté de moi,

Et un verre se vide.



Je fais baisser le ton du ciel,

Je fais mourir le vent.

Je fais se taire le téléphone,

Je dis au monde que je suis triste maintenant.



Les rois de mes pensées font chanter des "Te Deum"

A la gloire de toutes leurs victoires !

Je m'en fiche et j'avance dans le brouillard

Que tu as fait sur ma route.



Tout mon environnement s'acharne sur moi,

Le chien qui meurt et renaît,

Le verre qui se vide de plein,

L'ordinateur qui soudainement prend un plaisir sadique à m'aveugler

Puis à m'assourdir.



Une fontaine d’eau de vie meurt à son tour,

Dans la rue où je chasse le jour.

Le trottoir est beau d’une curieuse crasse

Là, des enfants endormis rêvassent.



« Voilà un Te Deum bien mérité »

Se disent les rois de mes pensées.

Les armes se remettent en transe,

Avec mes larmes, les lames dansent.



Un pavé tombe du ciel,

Il est lourd.

Je me demande où tu es,

C’est bientôt mon tour.



Le monde est si petit,

Que tu es partout.

Je sais que personne ne m’envie,

Que tout le monde me croit fou.



Les rois chantent et se taisent pour me faire souffrir.

Je crois que je suis seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Ven 2 Juin 2006 - 22:40

Je glisse ça dans les poèmes, mais c'est prévu pour faire une chanson avec un copain à la base...
Ca raconte l'histoire d'un type qui sait pas ce qu'il est, sans savoir ce qu'il veut. Enfin, c'est ce que j'ai essayé de transcrire Wink


Trois ans

J'ai attendu pendant trois ans
Que tu viennes frapper à ma porte.
Désolé mais c'est que maintenant
Que je vois que tu étais morte.

Ton père m'en a voulu
D'avoir sécher l'enterrement
Moi je pensais que t'avais disparue
Et que tu reviendrais rapidement.

Et bien non !

Je voudrais me demander
Qui pourrait bien te remplacer
Mais de toute façon prendre ta place
Ça serait quelque chose de dégueulasse.

Alors pour tuer le temps
Je l'étrangle innocemment.
Et pour penser à toi
Je me souviens de ça...

De cette petite virée
Avec mon chien et la télé
Où tu m'avais dit pour la première fois
Que la seule chose qui m'intéressait, c'était moi.

Et bah oui !

Moi, moi et moi seul
Moi, moi rien que moi pour tirer ton linceul.
Même si on l'a déjà fait avant
Je reviendrais, je le ferais mieux que tout ces gens !

Mais en attendant je cherche
de quoi te remplacer
Alors tend moi une perche
Essaye de m'aider.

Je vais m'acheter un joint
Oh non ! Plutôt deux.
Et aussi un autre chien
Qui battrait de la queue.
Contre...

Un djembé accroché au mur
Qui, dans un rythme affolé, battrait la mesure...
La mesure…
A mesure…

A mesure que je marcherais dans les rues
En train de me demander si je dois jouer au pendu !
A mesure que je boirais
Tous mes verres de poison
A mesure que je me verrais
Crever comme un con !

Trois clous dans la tempe
Me rappelle mon chagrin
Avec cette lamentable descente
Amorcer sur une piste sans fin.

J'ai attendu pendant trois ans
Que tu viennes frapper à ma porte.
Désolé mais c'est que maintenant
Que je vois que tu étais morte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Dim 18 Juin 2006 - 18:01

En attendant que je récupère tout les textes de la lettre au serpent et mes endorphines ( nom d'une série de poèmes, z'avez eu peur hein ? Razz)

Jeunes garçons et petites filles,
Vieux messieurs et vieilles dames.
Soufflons cent bougies dans ce charme
Qui nous rappelle hier et sa partie de billes.

Jeunes hommes, jeunes guerriers
Jeunes femmes prêtes à les épouser.
Laissons filer le temps pour se souvenir
Qu’avant le fusil il y avait nos sourires.

Pères et mères, aïeux en tout genre.
Filles et fils, neveux et nièces,
Ne nous lassons pas d’entendre
Le bruit léger du temps sur nos liesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Dim 30 Juil 2006 - 23:44

Toi là, derrière mon ombre.
Sors ou vas-t'en.

Belle âme qui hante mon reflet
Sors ou vas t'en.

Sors de ma fiole de parfum
De ma bouteille de laudanum.
Laisse mon monde d'illusion,
Je t'en pries laisse-moi dans ce beau monde.
Ne sois pas ma nouvelle muse,
Moi qui vis de ma fée verte.

Ne sois pas le crissement de gravier de mes pas
Sur un sol qui aurait tes couleurs.
Ne sois pas la pluie qui arrose mes bras
Dans un air qui aurait ton odeur.

Moi, là devant ton image,
Devant ton reflet.
Je voudrais te hanter de passion,
Te faire peur,
Te faire pleurer,
Te réconforter,
Te dire que rien n'est rien.

Mais je ne peux pas.

Laisse au temps
Son pouvoir, ses charmes, son rôle.
Ne vole pas la vedette
Au gredin qui vit dans l'horloge.
Et laisse le dire, que le bouffon c'est moi.
Que je ne suis pas roi, ni chien, ni homme.
Juste fou, à peine bon à faire rire.
Oui, c'est ça ! Il est dans le vrai.
Je ne suis rien.
Oublie-moi.

Les ans passent, doucement sur la belle route de la vie, sans oser entrer dans la mièvrerie...
Petites pauses, petites réflexions.


J'ai... enfin, je veux dire... écoutes.
Et si, tu n'étais
Qu'un simple souhait.
Serais-je bouffon ou poète ?


lien vers la discussion : http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Sam 30 Sep 2006 - 11:03

Voilà j'ai fait ma deuxième endorphine !

Ce sont des poèmes, qui euh...sont censés me déstresser Very Happy

J'en ai fait deux autres avant, bien plus longs mais je ne les retrouve pas Sad

Donc voilà, j'attends des avis sur la quatrième endorphine avant de la poster Smile

Je marche sur le fil,
Epais mais jamais trop,
De ma vie d'être servile
A mes dilemmes, mes idéaux.

Je marche sur une route verte
Qui jamais ne changera de couleur
Et mon âme me déserte
Je suis seul avec les plaies de mon coeur.

Je marche dans mes artères
Perdu comme un être sans famille,
Volcan sans feu à la recherche d'une colère,
Je reste calme et me love dans ma coquille.

Je travaillerais sans relâche
A paver ma route.
Je sacrifirais s'il le faut mon corps à cette tache
Avant de peut-être replonger dans le doute.

Je marcherais alors sur une route
Que mes mains auraient fabriquée.
Tirant derrière moi une valise lourde
Et remplie de tous mes chemins passés.

http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169


Dernière édition par le Sam 30 Sep 2006 - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Sam 30 Sep 2006 - 13:12

Voilà mon petit dernier !

"Fée électrique", à ne pas confondre avec la "fée électricité" Very Happy

Fée électrique
Je te branche et je te connecte,
Plongeant tes doigts dans les prises
Qui font briller toute la planète.

Fée électrique,
Douce nature artificielle,
Ton corps est dépourvu de matière
Mais me pique lorsque je l'embrasse.

Fée électrique,
Légende concrétisée.
Je t'ai vu voler dans les contes
Les Mille et Une nuits en sont encore éclairées.
D'un coup de pouce j'ouvrirais des cavernes :
"Sésame ouvre-toi !" criait Ali-Baba,
Aujourd'hui le héros se tait et avance d'un pas incertains,
Grâce à toi, gagne sa vie un peu moins bien.

Fée électrique,
Tu a été Morgane ou Clochette, mais tu n'es même plus la belle fée verte,
Qui faisait rêvé d'amour les poètes.
Pourtant, tu nous fait encore vivre d'ailleurs
Mais le poison ne vient plus de ta liqueur.

Fée électrique,
Ancienne confidente des dames en pleurs.
Aujourd'hui, sans rien faire tu t'endors
Et pourtant tu donnes forces aux sirènes... des coffres-forts.

Fée électrique,
Le visage de sable fondu reprend sa couleur
Et la lampe du génie se rallume.
Dieu lui-même y a fait un vœu
"Fiat Lux".
Et fut exaucé, fée électrique tu nous as damnés.


Fée électrique,
Dans ta naissance, les opposés s'attirent, se frottent et se titillent.
Grâce à ta chaleur les animaux changent,
La cigale devient "grillons"
Et sa voisine reste la même fourmi cro-ondes.

Fée électrique,
Tu voles l'horizon aux aveugles
Et le donne aux visionnaires et statisticiens.
Tu détruits le pauvre qui veut sauver ses meubles,
Mais pourtant fée électrique...
...tu es la reine de demain.


http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169


Dernière édition par le Sam 30 Sep 2006 - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Sam 30 Sep 2006 - 15:42

Si vous aimez mes poèmes, remerciez Galandin qui m'a redonné le goût à ça !

Si vous n'aimez pas, euh..tant pis Laughing

Celui-là, est une pure endorphine ! Il s'agit de se calmer par soi-même, la seule force de "l'Art" (avec un grand A comme arrogance Smile).

Le thème est la notion d'absurde dans la société, le jour où les phrases sans sens logique auront une traduction bien plus concrètes et triste... d'un côté nos ancêtres ont un jour dit :" les africains sont noirs", ce qu'ils ont tous traduit par " ce sont des esclaves"...

Les crabes ont dévoré la planète


Prenons une chaise, écoutons la voix du prophète criminel répéter :
« Les crabes vont dévorer la planète ! Ce n’est pas là une catastrophe mais une annonce !
Un constat inévitable, une drôlerie qui a sa place dans le monde ! »

Puis, écoutez mon histoire.

Nous n’avons pas eu peur
Car nous n’avions pas de frayeur.
Personne n’a pris femme ni enfants,
Personne n’a fuit en courant.

Il n’y a pas eu de grincement de roche
Pourtant mon père n’a pas hésité
S’est jeté sur l’arme la plus proche,
La seule qu’il avait chargée.

Sans sommations il fit vomir le canon,
Qu’il se sentait fort à ce moment !
Homme orgueilleux de faire voler le plomb,
Triomphant de sa peur, pendant un instant.

Car victime était la simple chair de ma mère
Dont l’amour paternel avait garni la tête.
Et mon père, amusé s’excusa à sa manière
S’exclamant : « Les crabes ont dévoré la planète !

Ils sont sortis des abysses
Pour tenter de nous asservir,
Et ma femme, avant que je ne réagisses,
Se voyait déjà en train de mourir !

Me rappelant la beauté de notre amour
,Celui-là même qui t’a fait naître,
Je lui offrais pour toujours
Le don de mourir sans le paraître.

Car ne vois-tu pas ici
Cette belle femme décapitée ?
Qui semble toucher le paradis
Car mon amour l’a sauvée ? »

Il désigna d’un air mi-triste, mi-heureux
Le corps inerte de notre belle.
Ce corps auquel il manquait les yeux
Dont le teint devenait vert.

Les doigts tous séparés
Qui caressaient sol, murs et plafond.
Douce femme démembrée !
Tu étais ma mère et ma raison.

Là tu es endormie,
Alors je ne vais pas te réveiller.
Je vais juste vivre ma vie,
Comme, j’en suis sûr, tu l’aurais souhaitée.

« Et les crabes » osais-je demander.
« Vont-ils revenir ? »
Hélas, ma réponse ne fut jamais écoutée,
Mon père ayant préféré fuir.

La salle était vide de chaleur,
Je ne comptais pas la mienne.
La pièce était pleine d’une odeur,
De mort et de mauvaise haleine.

Puis, les semaines sont passées
Et les crabes sont repartis,
Sûrement aller faire leur terrier
Dans un autre esprit.

Mon père, je ne l’ai jamais cru
Mais je n’en tint pas rigueur.
J’avais dix ans, il a disparu,
Orphelin avant l’heure.

Les bêtes sont rentrées
L’image pourtant reste
Comme celle d’un crime égayé
Par un mobile grotesque.

Papa, papa j’aurais apprécié
Qu’ensembles nous fuyions !
Mais à ton fils tu as préféré
La solitude et l’abandon !

Animaux de l’eau
Ne venez pas chez moi,
Même les pinces chargées de cadeaux,
Que ce soit, myrrhe, or ou chocolat.

Vous furent les raisons
D’un mensonge enchanté
Qui me virent, petit garçon,
Mener ma vie en déboussolé.

Dès lors, les pages des calendriers tournèrent.
Un jour, j’eus une femme,
Et un fils à qui jamais je ne dirais :
« Les crabes ont dévoré la planète. »



http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Sam 30 Sep 2006 - 19:29

Qui a dit que j'étais en forme aujourd'hui ? Rolling Eyes

Un 'tit nouveau, bien moins endorphine que les autres, plus gentillet enfin, une idée dominante, à vous de trouver Very Happy
(et surtout avec deux jeux de mots Laughing )

La larme

La larme a sonné
Un matin trop brun pour être honnête.

Les six reines ont hurlé :
« Les rois n’ont pas suivi les ordres, le palais brûle ! »

Les pompiers se sont rués dehors
Mais n’ont rien vu alors sont rentré dans leur caserne.

La larme est donné
Les Allemands sont à nos portes, ils sont légions.

Les six reines ont paniqué :
« Qu’on sonne la réquisition ! Tous les hommes en bataillons ! »

Les soldats ont sorti leurs épées
Mais les ont rangées, l’ennemi a fui, honte à lui.

La larme a réveillé Mars
Le cosmos entier tremble de rage à l’aube galactique.

Les six reines n’ont pas compris :
« Des châteaux qui volent ? Des soldats sur trois jambes ? »

Les habitants se sont sauvés
Depuis la Terre est abandonné.



http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Dim 1 Oct 2006 - 16:13

Faudra que je pense à arrêter d'écrire Laughing


Douce


Douce main qui caresse ma peau
Fais-moi frissonner, j’en ai grand besoin.
Avant tu as effleuré mon dos,
Pendant que je baisais tes seins.

Doux baiser qui danse avec mes lèvres
Frisson d’un jour, touche d’amour.
Tu es l’étreinte de mes rêves.
Nos langues se caressent de velours.

Amante infatigable, serre-moi
Garde mon esprit rêveur
Loin d’un au-delà
Qui ne connaît pas ton cœur.

C’est de là que je veux partir,
C’est de là que nos baisers sont nés.
Et il me faut la beauté de ton sourire,
Pour continuer à exister.




Le dilemme

Le désespoir à la gloire
N’a de commun que la rime.
Moi qui vis dans le noir,
Je l’atteste et je signe.

Je taille mes costumes
Dans les fibres de la nuit.
Je rêve, je chante, je fume,
Tissant le secret de ma vie.

Ombre de l’ombre
Caché derrière un reflet,
Ou bien derrière l’onde
Poussée par un brin d’air frais.

Limbes des esprits tourmentés
Tissus déchirés par le temps,
Avec vous on m’a voilé
Et mis dans un tombeau pour vivant.

Derrière mon ombre ou mon reflet
On m’a piétiné sans attention.
Tassé vos pas, coincé sous l’effet
Retors d’une épingle à papillon.

Et dans mon caveau
Je tourne sans m’arrêter
Tant que mon cerveau,
Me force à tout regretter.

L'âge adulte

Phénix mort-né,
Coquille d’œuf embrasée.
Tu as mis feu à ton nid
Et tu as brûlé tes amis.

J’aurais admiré ton envol
Petite comète dans le ciel.
Mais jamais tu ne quitteras le sol,
Et ta dépouille brûle au soleil.

Petit phénix mal-aimé
Tu t’es jeté dans la mort
Rejetant un air non-respiré,
Refusant l’utopie du dehors.

Tu aurais pu devenir beau
Mais tu as déjà ton fait ton choix.
De ne pas être de ces oiseaux,
Qui volent juste comme ça.

Tes plumes incendiaires
Ne vacillent même plus
Tu fait pleuré père et mère
De leur nichée disparue.

Phénix mort-né,
Tu t’es fait Charon égoïste,
En emmenant tes frères tu t’es donné
Le simple statut d’artiste.


http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169&postdays=0&postorder=asc&start=15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Dim 12 Nov 2006 - 16:55

http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/viewtopic.forum?t=169&postdays=0&postorder=asc&start=15

Puis ça, c'est un poème où je me suis demandé quels seraient les caractères d'une "Forme"-crétaure des ombres et des reflets, hantée par sa jalousie-...

Humer l’air,
Sentir le feu qui y vit.
Sortir de terre,
Et fuir le paradis.

Griffer les corps !
Aimer les cœurs !
Etre le plus fort
C’est être de rancœur .

Refuser de poursuivre
Une existence malmenée.
Errer à la dérive
Sans plus jamais s’échouer.

Danser dans le noir
Dormir le jour.
Vivre de cauchemars
N’en garder que l’amour.


Dernière édition par le Lun 15 Jan 2007 - 21:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Lun 15 Jan 2007 - 16:48

Allez pour fêter ma participation à l'AT lycan ! Laughing

Le bourgeon.

Le bourgeon qui s’étrangle
Et le corbeau qui s’insurge
De voir le monde qui s’ébranle
Sous le ciel et ses démiurges,

Ne verront jamais
Fleurir un beau jour
Des plaines d’air frais
Douces comme du velours.

Non, là ils ont en tête
Les sentiments de la fin du monde,
Le chagrin de la planète,
Ses souffrances les plus profondes.

Maintenant, ils voudraient
Aller vivre sur la Lune
Et là-bas ils construiraient
De quoi combler nos lacunes.

Puis de leur abri
Nous contempleraient.
Et, sans regretter leurs vies,
S’en iraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Mer 14 Fév 2007 - 23:47

Nouveau, en fait il date des vacances d'août, à penser à Toi Smile

On déteste toujours ces moments
Où l' homme faible n'est pas là.
Enfin, tu n'es pas loin, mais ailleurs pourtant
Et cet homme-là, c'est toi.

Alors tu traînes tes pieds
Partout et nul part à la fois.
Tu t'accroches en vain à tes pensées.
Mais comme tu t'ennuies, tu n'y arrives pas.

Et pourtant, ce n'est pas faute d'efforts !
Tu cours, tu marches, tu chantes, tu dors.
Hélas l'ennui est ennemi éternel.
Et te chiffonne, comme la pluie avant qu'il ne grêle.

Un stylo vole à ta main,
Un cahier aussi.
Et tu décris ton chagrin,
Celui du moment, c'est l'ennui.

Tu grattes la feuille jusqu'à l'épuiser.
Tu essayes d'inventer une histoire.
Malheur des malheurs, tu n'arrives pas à conter,
Ton papier est un horrible buvard.

Tu jettes ton regard sur le ciel,
Tu caresses la table
Tu fais passer dans ton crâne le nom de ta belle
Tu te prends de dévotion pour un oiseau pitoyable.

Et il te prend l'envie de fumer.
Non pas une de ces herbes pour dépressifs,
Tu n'es pas de ces gens-là, ou alors qu'en soirées.
Il te faut une odeur âcre, un tabac agressif.

Tes narines frétillent et font défiler
Tous ce que tu connais, ce que tu peux te procurer.
Pitié, une cigarette.
Non, un cigare et avec une allumette.

Tu fouilles cette bâtisse que tu dois nommer"maison"
Les moindres recoins, les moindres poches.
Tu cherches tellement que tu manques d'en prendre la raison
Mais tu sais que ton but est tout proche.

Tu trouves cette feuille de tabac, roulée sur elle-même.
Tu la pèses, tu la caresses
Tu cherches une flamme, pour brûler ton problème
Damnation ! S'il y a un feu, c'en est un de détresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Sam 7 Avr 2007 - 17:55

Fais comme tu veux





Mais oui, mais non,



Mais pourquoi pas,



De toute façon



Ça ne marchera pas.







De faire semblant,



De dire tout bas,



Les mots d’avant



Qui viennent de toi.



Et puis tu sais,



Fais comme tu veux,



Comme tu faisais



Ou peut-être mieux.



Il t’a poussée,



Ne l’oublie pas,



Dans l’escalier



Et tout en bas ;



Tu t’es mise à



Mourir lentement



Tu chuchotas,



Les mots d’avant.



Il t’a relevée



Et t’a frappée



T’as mise à terre



Dans la poussière.



Tu ne voyais rien,



Dans ton bain de sang,



Tu n’entendais rien,



Sauf les mots d’avant.







Mais oui, mais non,



Mais pourquoi pas,



De toute façon



Ça ne marchera pas.







Et tu voudrais



Tout pardonner,



Le faire pour de vrai,



Recommencer.



Une douce histoire



Aux sons de velours



Des beaux déboires,



Comme en amour.



Lui raconter tout



Ce que tu as sur le cœur,



Et jusqu’au bout,



Et sans rancœur.



Penses-tu seulement



Qu’il t’écouterait ?



Penses-tu vraiment



Qu’il t’aimerait ?



Moi je ne crois pas



Au renouveau



Ni à ses lois,



Juste aux salauds.



Il n’oubliera



Jamais sa faute,



Mais ne vivra



Pas pire qu’un autre.







Mais oui, mais non,



Mais pourquoi pas,



De toute façon


Ça ne marchera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Jeu 21 Fév 2008 - 23:21

Petite Adrianna,



Petite Adrianna, calme comme la nuit,
Petite Adrianna, douce comme mes souffles !

Que tes mains dociles viennent à moi,
Et le jour pour nous, sera beau comme nos vies.

Les étoiles mourront quand notre amour naîtra
Et de ce charme furibond le destin nous bénira.

Reviens vite avant que je ne meure
Et que les aiguilles ne croquent mon temps.
Reviens vite avant mon heure,
Revient, ô oui, bien avant !

Laisse-moi au moins,
Rêver de tes lèvres,
Songer à ta peau.

Laisse-moi ma douce, laisse-moi oublier,
Que tu étais la Pomme
Qui de mon Adam fit une personne.

Laisse-moi te désirer, laisse-toi t’enfuir,
Laisse-toi filer où le temps saura se finir.

Laisse-moi t’oublier,
Dans les affres du laudanum,
Laisse-moi penser
Que ce jour je fus un homme.

Alors j’attends la rosée,
Cigarette au bec sec
J’attends que le jour vienne m’enlever
De ma bouche ce goût infect.

Un jour nous nous reverrons,
Adrianna, géante parmi les femmes,
Et alors nous nous laisserons,
La joie d’attiser notre flamme.

http://songes-du-crepuscule.naturalforum.net/poemes-f14/discussion-sur-tous-les-poemes-t169-30.htm#24632
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
SmokeleDragon
reptile à mi-temps ...
avatar

Nombre de messages : 1754
Age : 27
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   Lun 5 Jan 2009 - 20:48

Apprendre à oublier
Faire marche arrière
Donc ne plus écrire
Débrancher le téléphone
Oublier les phrases trop courtes
Oublier ses ambitions
Se fondre dans la masse, rejoindre le peloton
Se lancer sur la pointe, l'éviter et bifurquer tout droit
Ne pas se faire exécuter, ne pas exécuter
Machinisation involontaire, j'ai glissé
Oublier la tectonique des plaques
Le monde a arrêté de bouger
Découvrir les choses si on veut
Leur inculquer s'ils le veulent
Leur enseigner s'ils ne veulent pas
Regarder la colère
Admirer
Pause.
Pose.
Post.
Pot.
Ps.
P.
Repartir et subir
Marcher et s'envoler
Vivre et rêver
Penser à la photo
Penser aux images
Penser aux choses
Penser.
Écrire
C'est quoi ce machin ?
Essayer et voir
Les gens lisent
Les gens écrivent
Aimer la poésie
Découvrir la fiction
S'adonner au roman
Le monde change lentement
Il change extrêmement lentement
Il change tellement lentement que les extrêmes sont explosés
L'explosion elle-même est déchirée par une envie fainéante et le temps prend son temps
On essaye de ne pas se laisser prendre par le temps mais le temps a une poigne d'acier alors il faut
Courir
Aller
Fuir
Le temps revient au galop
Tu apprends à tuer
A aimer
A haïr
Tu notes :
Apprendre à oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smoky-taler.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SmokeleDragon, tous les poèmes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
SmokeleDragon, tous les poèmes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recueil] - Tous mes poèmes - PG13
» Oradour sur Glane, village sacrifié.
» Ras-le-bol ! Palgiat probable de TOUS les poèmes]
» Tous les poèmes, liste intégrale !
» Poèmes tous doux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Songes du Crépuscule :: Le Portail des Récits :: Poèmes-
Sauter vers: