AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Sonnets sonnant des sornettes - PluPlum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Sonnets sonnant des sornettes - PluPlum   Mar 22 Déc 2009 - 12:49

Pour faire comme tout le monde et pouvoir regrouper mes p'tits machins "pouet pouet", je fais un post dédié afin de continuer sur le même fil.
Voici les quelques textes déjà présentés ........ et la discussion ici !



Dernière édition par Plume d'ange le Mar 22 Déc 2009 - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: concours numero 9   Mar 22 Déc 2009 - 12:49

Mercen’Ère

J’ai tiré l’as de pique et suis de ce nombre
Qui traverse l’existence tel une ombre,

Laissant après lui les fumantes décombres
Du vide cruel d’une vie sans encombre.

Toujours avancer, accomplir,
Et ne jamais me retourner !
Toujours sur le point de partir,
Les yeux sur l’horizon posés !


Construire n’a de sens que si tout est détruit !
Quand les loups sous la lune hurlent à l’envi,
Ils proclament et chantent le déclin de leur nuit
Et se font les témoins du matin d’un petit.

Toujours avancer, accomplir,
Et ne jamais me retourner !
Toujours planter l’avenir
Et couper l’arbre du passé !


Devrais-je dénombrer les futurs par espoir
De garantir une postérité illusoire ?
De mes frères le souvenir et la mémoire
Bâtissent les murs de ma seule tour d’ivoire.

Toujours avancer, accomplir,
Et ne jamais me retourner !
Toujours en mon âme sentir
Le souffle des frères tombés !


Demain est un tombeau s’il est par moi connu
Et la certitude se muerait en cigüe
Qui tuerait en mon cœur le plaisir d’être nu
Pissant sur les devins et tous les ingénus.

Toujours avancer, accomplir,
Et ne jamais me retourner !
Toujours sur ma nuque sentir
Les crocs de la fatalité !


Couché dans un fossé, un trou noir dans le front,
Je partirai la nuit sans demander pardon.
Le feu de l’ennemi sera ma rédemption
Et un sourire moqueur, ma seule explication.

Toujours avancer, accomplir,
Et ne jamais me retourner !
Une ultime danse puis rire
D’enfin devoir m’agenouiller !


Le futur est un leurre et seul compte aujourd’hui.
Les prophètes ont vécu et morte est la Pythie.


Dernière édition par Plume d'ange le Lun 28 Déc 2009 - 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: un sonnet   Mar 22 Déc 2009 - 12:50

Etoiles d’espoir

Quand les derniers lambeaux de lumière s’étiolent
Dans la sombre agonie augurant la noirceur,

O mortel ! Affermis ton âme qui s’affole
Et ne redoute pas l’extinction de tes heures !

Car viennent les gardiennes du sombre voyage,
Inondant le vaisseau noctambule de tes rêves
De leur paisible éclat, bienveillant témoignage
De l’espoir opportun de la fin de la trêve.

Espérance devient Foi quand leur pâleur frissonne
Au fracas silencieux du matin qui résonne
De la résurrection de leur sœur disparue.

Et ce chant des lucioles qui toujours émerveille
Fait dire au matinal, bienheureux de sa veille :
« J’ai vu naître et mourir les étoiles dans les nues ! »


Dernière édition par Plume d'ange le Mar 22 Déc 2009 - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Quand ma Muse m'amuse ...   Mar 22 Déc 2009 - 12:50

Les voies du rêve
Ou « Quand Dame Agnès peint les mots... »


Accouchant de la blême vérité
Sur la tombe des chimères en pleurs,

L’aurore sonne le glas des couleurs
Qui incendient nos rêves enchantés.

Lors, le dormeur se croit-il éveillé,
Dans ce brouillard ou résonnent ses heures
Qu’il égrène furtivement par peur
D’apercevoir sans fards l'éternité.

Dame Agnès, guéris moi de ce mensonge !
Ta plume allumée au brasier des songes,
De ma prison de chair est le sésame

Qui permet d’unir ce jour gris fusain
Aux pigments de nuit celés en mon âme,
Et grisé de mots, d’aimer le matin.


Dernière édition par Plume d'ange le Mar 22 Déc 2009 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Encore un sonnet   Mar 22 Déc 2009 - 12:50

« Carnets d’un marin d’eau douce »
Femmes....


Amère est la beauté des princesses de gazettes,

Aux yeux aussi glacés que leur lit de papier,
Quand ces écrins de l’âme, ces si jolies mirettes,
Sont l’océan profond de votre vénusté.

Qu’ils soient mer de douceur ou briseurs de carènes,
Nous puisons à leur source l’audace de vous aimer
Et nous voulant marin, nous rêvant capitaine,
Nous naviguons vers l’or en votre amour celé.

Et lorsque le chagrin, en un flot inversé,
Perle sur votre joue si faite pour le baiser,
Nous devenons pirates, jaloux de ce trésor,

Et pour vous consoler, osons toute mesure.
Car tout homme en lui-même sait que votre cœur d’or,
De toutes les beautés, est la seule qui dure !


Dernière édition par Plume d'ange le Mar 22 Déc 2009 - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: concours numero 10   Mar 22 Déc 2009 - 12:51

Mensonges du crépuscule

Je me rappelle un soir qu’en la bouche de Mère
Un petit prince m’a dit, de son lointain désert,
Que l’essentiel est invisible pour les yeux
Et que seul doit compter le bonheur d’être deux.

« Miroir, mon beau miroir, je suis bien le plus beau,
Et ce petit enfant était le roi des sots ! »
Ai-je passé ma vie à tancer mes reflets.
Et tous en convenaient, puisqu’ils me les rendaient !

Narcisse était fou, qui guignait en l’eau mage,
La preuve que Dieu fit l’homme à son image,
Et mourut desséché à portée d’une eau sombre,
Perdu dans sa folie, à se croire son ombre.

Au delà de l’echo d’un éclat passager,

J’ai construit un désert qui n’a rien de princier
A croiser ce regard qui ne peut voir que lui,
Et trop tard j’ai perçu tout ce qui est joli.

Miroir, mon beau miroir, j’ai voulu te briser
Et mille fois ma souffrance tu m’as renvoyé.
Ce soir, mon beau miroir, je voudrais me noyer,
Traverser tes mensonges et tout recommencer.

"Ego te absolvo", ridicule imposteur !
Ta détresse coule à flots dans l’onde qui pleure
Avec toi les beaux yeux de ta femme dont l’eau
Fut le seul miroir qui t’ai jamais rendu beau.

A toi petit prince je veux dire merci
Avant de m’en aller car enfin j’ai compris :
Si l’essentiel est bien au delà de nos yeux,
C’est dans ceux de l’aimée que l’on voit encore mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'ange
Anthologiste
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 46
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Sonnets sonnant des sornettes - PluPlum   Lun 15 Fév 2010 - 19:57

Le chant des coquelicots


Gratte la terre, perce la neige
Petit museau bien insouciant
Qui frétille sous les arpèges
Et les trilles glacés du vent.

La mort qui vole, en seul son,
Déchire le blanc sortilège
Du ballet dément des flocons,
Echo d’une faim sacrilège.

Un coquelicot a poussé,
Rouge baiser dans la brume
Aux lèvres des monts pétrifiés,
Sous les pleurs carmins de ma plume.

Fragile et ultime plainte
Est ce pétale de beauté
Qui nous rappelle à la crainte
De voir nos rêves envolés.

Du haut des montagnes tranquilles,
Poète, maudits les ignorants
Qui encouragent dans leurs villes
Le cri des aigles triomphants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sonnets sonnant des sornettes - PluPlum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sonnets sonnant des sornettes - PluPlum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epaules-Nues en sonnet (sur le modéle des sonnets de Thunderbird et Myrrha)
» SONNETS de William Shakespeare
» Recueil de SONNETS en wobook
» Sonnets pour Hélène
» Sidi-Brahim - Sonnets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Songes du Crépuscule :: Le Portail des Récits :: Poèmes-
Sauter vers: